audition

audition [ odisjɔ̃ ] n. f.
• déb. XIVe; lat. auditio, de audire « entendre »
1Fonction du sens de l'ouïe, perception des sons. Mécanisme de l'audition. audiologie. Troubles de l'audition ( dysacousie, surdité; malentendant) . Seuil d'audition.
2Action d'entendre ou d'être entendu. Juger d'une pièce de théâtre à la première audition. Dr. Action d'entendre ou d'être entendu en justice. Procéder à l'audition des témoins.
Séance d'essai donnée par un artiste en vue de se faire engager. essai. Demander une audition. Passer une audition devant un metteur en scène. auditionner.
Séance de musique pendant laquelle on écoute une œuvre, un artiste. La première audition mondiale d'une œuvre.

Audition pièce de procédure d'enquête contenant les déclarations faites devant un officier ou agent de police judiciaire, d'un témoin ou d'une personne gardée à vue.

audition
n. f.
d1./d Perception des sons par l'oreille.
|| Seuil d'audition: intensité minimale d'un son, à fréquence donnée, produisant une sensation auditive.
d2./d écoute. Une audition radiophonique.
|| DR Audition des témoins.
d3./d Essai que passe un artiste en vue d'un engagement.

⇒AUDITION, subst. fém.
A.— Action d'entendre.
1. PHYS. et PSYCHOL. Perception des sons par l'ouïe :
1. Quelque admirable que nous paraisse la structure de l'œil, il y a de bonnes raisons de penser que le sens de l'ouïe est un appareil d'une complication et d'une perfection organique encore plus grande, occupant le plus haut rang dans la série des organes des sens : (...)... l'appareil de l'audition atteint sa perfection chez l'homme, où il doit être en rapport avec la faculté de produire des voix articulées, de manière à déterminer la formation du langage, condition organique du développement de toutes nos facultés intellectuelles.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 147.
Audition passive ou audition proprement dite. Fait d'entendre les sons.
Audition active ou auscultation. Action d'écouter les sons.
Audition chromatique ou colorée ou synopsie. ,,Sensation visuelle colorée provoquée par l'audition de certains sons`` (Méd. Biol. t. 1 1970) :
2. L'A[udition] colorée est un phénomène qualifié de « perversion psycho-sensorielle » ou d'« association morbide », qui consiste à associer aux sensations auditives des sensations visuelles imaginaires.
M. BRENET, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 26.
Audition gustative. ,,Sensation gustative provoquée par l'audition de certains sons`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
Néol., MUS. Audition verticale (d'un accord). Sa perception globale (la ligne mélodique étant constituée uniquement par les notes supérieures des accords successifs). Audition horizontale (d'un accord). Perception distincte des notes qui le composent, parce que chacune d'elles s'inscrit dans un développement mélodique propre :
3. Si au piano, instrument de timbre homogène, on joue une suite d'accords (...) l'oreille perçoit plutôt, avec la ligne supérieure do, do, ré, mi, les accords frappés ABCD. C'est ce qu'on appelle l'audition verticale. Elle se rapporte à l'harmonie, qui est l'étude des accords ou des simultanéités. Mais faire chanter par trois voix : [tel passage] permet, avec un peu d'habitude, de les entendre fort bien, chantant chacune leur mélodie : c'est l'audition horizontale qui perçoit, bien entendu, les contrepoints. D'une façon générale, plus divers sont les timbres des parties, mieux l'oreille est disposée à l'audition horizontale; inversement, plus les timbres sont semblables, plus l'oreille éprouve de tendance à l'audition verticale.
Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 3410.
2. Cour. [En parlant d'une pers.] Action d'entendre, d'écouter quelqu'un, quelque chose (un discours, une lecture, un récit, une leçon, un cours, une exécution musicale, une émission radiophonique) :
4. Un seul résultat doit être espéré : la reproduction exacte de ce qui fut enregistré, et chaque amélioration dans la fabrication des disques et dans la réalisation des appareils, chaque étape dans la longue histoire du disque tend à ce but : que l'oreille ne perçoive aucune différence entre l'audition d'un disque et l'écoute directe des musiciens qui ont enregistré le disque.
G. SAMUEL, Panorama de l'art musical contemp., 1962, p. 634.
Spéc., DR.
Audition de témoins. Action d'entendre les dépositions des témoins en justice :
5. Il s'agit [les commissions d'enquête] de commissions chargées de mener des investigations de fait au besoin en se déplaçant. Comme l'audition de témoins est souvent nécessaire à leur mission, une loi du 23 mars 1914 a édicté l'obligation pour les personnes requises à cet effet de témoigner devant ces commissions au même titre que devant les tribunaux et a puni le refus de témoignage, la subornation de témoins et le faux témoignage de peines diverses.
G. VEDEL, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel, 1949, p. 415.
Audition de compte. Action d'examiner un compte.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds Ac. 1932.
B.— Action de présenter et d'entendre une œuvre (surtout musicale) en vue de la faire connaître; un artiste en vue de le faire engager :
6. AGATHE (ôtant son châle et son chapeau que Zoé place sur différents meubles) — Elle avait ce matin une audition... un nouveau compositeur qu'elle protège et qui lui fait entendre son opéra.
SCRIBE, La Camaraderie, 1837, p. 237.
P. ext. et p. méton. Séance de musique consacrée à écouter une œuvre, des artistes :
7. Une année, elle [Zaza] se permit, au cours d'une audition de piano, une audace qui frisa le scandale. La salle des fêtes était pleine. Aux premiers rangs, les élèves vêtues de leurs plus belles robes, bouclées, frisées, avec des nœuds dans les cheveux, attendaient le moment d'exhiber leurs talents.
S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 93.
SYNT. Première audition; audition improvisée, musicale, privée, publique; audition de musique, de piano, d'un disque, d'œuvres modernes; audition des candidats.
PRONONC. :[]. Durée mi-longue sur la 1re syll. ds PASSY 1914.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1295 just. « action d'écouter (des parties) » (Coutumes Lille, éd. Roisin, Lille, 1842, p. 52 : Et aucune fois, accordoient les dites parties au baillier ledit intendit que en fin d'audistion cascune partie donroit copie de son yntendit avoec nons et sournons des tiesmoins produis par lesdites parties); 2. 1370 gén. « action d'entendre, d'écouter » (ORESME, Ethiques, 304 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 422 a : Nous disons aucuns resguars ou visions corporelles estre delettables, aussi sont aucunes auditions ou oïr aucunes choses); a) av. 1590 phys. « fonction de l'ouïe » (AMBROISE PARÉ, Œuvres, IV, 10, ibid. : Pour bien comprendre comment se fait l'ouye, il faut considérer la fabrication de la susdicte anfractuosité dont se fait l'audition); b) 1837 spéc. « action d'entendre un artiste ou séance d'essai de cet artiste en vue d'un engagement » (SCRIBE, La Camaraderie, supra); 1835 « séance publique d'artistes » (Ac.), employé surtout dans le domaine musical.
Empr. au lat. auditio : 1, domaine judiciaire (TERTULLIEN, Apol., 9, p. 150 ds TLL s.v., 1292, 67) 2, emploi gén., (QUINTILLIEN, Inst., 2, 2, 11, ibid., 1292, 31); 2 a, phys. (APULÉE, Plat., 1, 14, ibid., 1292, 22); 2 b, (SÉNÈQUE, Contr., 9, 3, 14, ibid., 1292, 52).
STAT. — Fréq. abs. littér. :142.
BBG. — BOUILLET 1859. — BURN. 1970. — CHEVALLIER 1970. — CUISIN 1969. — DARM. 1877, p. 178. — DUL. 1968. — Éd. 1913. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — GOBLOT 1920. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 266. — LAFON 1969. — LAL. 1968. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. 1966. — Méd. Biol. t. 1 1970. — MORIER 1961. — NYSTEN 1824. — PIÉRON 1963. — POMM. 1969. — PRIVAT-FOC. 1870 (s.v. auditif). — UV.-CHAPMAN 1956.

audition [odisjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1370; audistion, 1295; lat. auditio, de auditum, supin de audire.
1 (Av. 1590). Phys. et psychol. Exercice, fonction du sens de l'ouïe. || Appareil de l'audition. || Mécanismes de l'audition. Auditif, oreille, son. || Seuil d'audition. || Étude de l'audition. Audiologie. || Troubles de l'audition. || Audition passive, ou audition proprement dite : fait d'entendre. || Audition active, ou auscultation : action d'écouter.
Audition colorée :
1 L'audition colorée consiste en ce fait que les sujets voient une couleur déterminée chaque fois qu'ils entendent un son déterminé.
P. Poiré, Dict. des sciences, art. Audition.
Audition gustative : sensation gustative spécifique provoquée par l'audition de certains sons.
2 Cour. Action d'entendre ou d'être entendu. Écoute. || À l'audition de cette symphonie… || Une audition interminable. || À la deuxième audition, j'aime moins ce disque. || L'audition d'un discours, d'un disque.
Dr. || Audition de témoins : action d'entendre les témoins en justice. || Procéder à l'audition des témoins.
3 Action de faire entendre, de présenter (une œuvre musicale, théâtrale…). || L'audition, la première audition d'une œuvre (par un public). || Juger d'une pièce de théâtre à la première audition. || J'ai mieux apprécié cette pièce à la lecture qu'à l'audition. || Audition transmise de l'auditorium d'une station radiophonique. Émission, concert.
(1837). Spécialt. Action d'entendre un artiste en vue de l'engager. (En parlant d'un artiste). Action de présenter son numéro en vue de se faire engager. || L'audition d'un artiste par le directeur de théâtre. Essai; épreuve, examen. || Passer une audition. Auditionner.
Par ext. Séance de musique pendant laquelle on écoute une œuvre, un artiste. || Audition improvisée, privée. || La première audition mondiale d'une œuvre.
DÉR. Auditionner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Audition 2 — Разработчик HBS T3 Entertainment Издатель Belver Дата выпуска …   Википедия

  • Audition — steht für: Audition (Religion), ein individuelles Hörerlebnis in der Religion, siehe auch Vision (Religion) eine Bewerbung in der Unterhaltungsbranche, siehe auch Casting (Auswahlverfahren) Audition (Film), japanischer Horrorfilm Audition Online …   Deutsch Wikipedia

  • audition — AUDITION. sub. fém. Terme de Physique. Action d entendre. Expliquer comment se fait l audition.Audition, est aussi un terme de Pratique, qui n est d usage qu en ces deux phrases, L audition des témoins, qui est l action d ouïr des témoins en… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Audition — Saltar a navegación, búsqueda Ôdishon Título Audition Ficha técnica Dirección Takashi Miike Producción Satoshi Fukushima Akemi Suyama Diseño de producción …   Wikipedia Español

  • audition — Audition. s. f. v. Terme de pratique qui n a d usage qu en ces deux phrases. L audition des tesmoins, Qui est l action d oüir des tesmoins en justice; & audition de compte, Qui est l action d oüir & examiner un compte …   Dictionnaire de l'Académie française

  • audition — [ô dish′ən] n. [L auditio < pp. of audire: see AUDIENCE] 1. the act or sense of hearing 2. a hearing to test the fitness of an actor, musician, etc., as for a particular job vt. ☆ to give an audition to vi. ☆ to perform in an audition …   English World dictionary

  • Audition — Au*di tion, n. [L. auditio.] The act of hearing or listening; hearing. [1913 Webster] Audition may be active or passive; hence the difference between listening and simple hearing. Dunglison. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • audition — ► NOUN ▪ an interview for a performer in which they give a practical demonstration of their skill. ► VERB ▪ assess or be assessed by an audition …   English terms dictionary

  • audition — index hear (give attention to), interview, recognition Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • audition — (n.) 1590s, power of hearing, from M.Fr. audicion hearing (in a court of law), from L. auditionem (nom. auditio) a hearing, listening to, noun of action from pp. stem of audire hear (see AUDIENCE (Cf. audience)). Meaning trial for a performer… …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.